impétuosité


impétuosité

impétuosité [ ɛ̃petɥozite ] n. f.
XIIIe; bas lat. impetuositas
Littér. Caractère de ce qui est impétueux. furia, vivacité. Impétuosité d'un assaut.
Caractère vif du comportement. ardeur, 1. fougue. S'élancer avec impétuosité. Impétuosité de la jeunesse. Impétuosité d'une passion. véhémence, violence. « Il n'est rien qui puisse arrêter l'impétuosité de mes désirs » (Molière).
⊗ CONTR. 1. Calme, mollesse.

impétuosité nom féminin (bas latin impetuositas, -atis) Littéraire. Caractère, nature de ce qui est impétueux : L'impétuosité des flots. Fougue, vivacité extrême de quelqu'un : L'impétuosité de la jeunesse.impétuosité (synonymes) nom féminin (bas latin impetuositas, -atis) Littéraire. Caractère, nature de ce qui est impétueux
Synonymes :
- frénésie
Contraires :
- légèreté
Fougue, vivacité extrême de quelqu'un
Synonymes :
- pétulance
- véhémence
Contraires :
- impassibilité
- imperturbabilité
- placidité

impétuosité
n. f. Fougue, ardeur; violence.

⇒IMPÉTUOSITÉ, subst. fém.
A. — Caractère de ce qui est impétueux.
1. [En parlant des éléments] Force, violence, brusquerie d'un élément déchaîné. Impétuosité de la tempête, du torrent, du vent. Deux fois, l'impétuosité du flot emporta les premiers barrages (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1549).
Avec impétuosité (loc. adv.). Une source qui sort avec impétuosité (Ac. 1798-1878). Un vent chaud qui soufflait de la vallée du Rhône remontait avec impétuosité cette gorge étroite (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 394).
2. [En parlant d'un animé] Impétuosité de l'attaque, de la course; s'élancer avec impétuosité. Il opposa une résistance passive à l'impétuosité fougueuse de son adversaire (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 529) :
1. Né au bord de l'Adour, au renouveau, dans un haras célèbre dont il est l'orgueil, il [l'étalon] a gardé de la saison frémissante où les sèves jaillissent sous l'astre grandi, où tout est bondissement, on ne sait quelle impétuosité, quelle furie « à sauter dans le train ».
PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 51.
B.Au fig. Vivacité extrême du caractère, de l'esprit qui se manifeste dans le comportement, les manières. Synon. fougue, vivacité; anton. apathie, indolence. Impétuosité de la jeunesse; impétuosité du courage, des passions, des sentiments. Ce prêtre pétulant [Lamennais] arrivé le vendredi saint pour défendre les prévenus d'avril, et dans son impétuosité de pensée croyant toujours que la république universelle va se proclamer durant l'intervalle d'un voyage de la Chênaie ici (SAINTE-BEUVE, Cahiers, t. 1, Le Cahier vert, Paris, Gallimard, 1973 [1835], p. 76). Pour bien faire, amortir mon activité, mon impétuosité, ma précipitation naturelle. Faire doucement, lentement, paisiblement (DUPANLOUP, Journal, 1876, p. 67) :
2. Cette violence, cette impétuosité des désirs, il ne nous semble point tant qu'elle soit en nous, mais plutôt en l'objet même de nos désirs et qu'elle en constitue l'attrait. Un attrait qui dès lors nous apparaît irrésistible...
GIDE, Journal, 1929, p. 960.
En partic. Impétuosité d'un discours. Le romantisme ne consiste pas dans une certaine impétuosité, et intermittente ou chronique, du langage (L. DAUDET, Stup. XIXe s., 1922, p. 87).
Au plur., rare. Marques de cette vivacité. [Génie] fougueux, bondissant, excessif dans ses impétuosités (cf. M. DE GUÉRIN, Journal, 1833, p. 161).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1223 (G. DE COINCI, éd. V.F. Koenig, 2 Mir 9, 3921). Dér. du rad. du lat. impetuosus (impétueux); suff. -(i)té. Fréq. abs. littér. : 247. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 717, b) 301; XXe s. : a) 197, b) 157.

impétuosité [ɛ̃petɥozite] n. f.
ÉTYM. V. 1223; bas lat. impetuositas, de impetuosus. → Impétueux.
Littéraire.
1 Caractère de ce qui est impétueux. || L'impétuosité des flots, du vent, de la tempête. || L'impétuosité du Rhône (→ Fleuve, cit. 6). || Impétuosité d'un assaut, d'un élan.
2 (Personnes). Caractère impétueux, très vif, qui se traduit par une activité fougueuse. Ardeur, fougue, vivacité (→ Grippe, cit. 2). || L'impétuosité d'Ajax. Fureur (cit. 20). || Se jeter en avant, s'élancer avec impétuosité. Déferler, ruer (se). → Prendre le mors aux dents. || Énergie qui prend la forme de l'impétuosité, de la rébellion (→ Force, cit. 25). || Impétuosité qu'on ne peut contenir, maîtriser. Emportement, précipitation. || L'impétuosité de la jeunesse. || Impétuosité conquérante de Voltaire (→ Cassant, cit. 3).Par ext. || L'impétuosité de sa nature (→ Homme, cit. 106). || L'impétuosité d'un tempérament, d'une passion, d'un désir. Violence. || Réprimer l'impétuosité d'un premier mouvement. || L'impétuosité de l'indignation (→ Astuce, cit. 2), de la colère.
1 Il n'est rien qui puisse arrêter l'impétuosité de mes désirs (…)
Molière, Dom Juan, I, 2.
2 Les Français fondent sur les ennemis avec leur impétuosité ordinaire.
Racine, les Campagnes de Louis XIV.
3 J'ai des passions très ardentes, et tandis qu'elles m'agitent, rien n'égale mon impétuosité : je ne connais plus ni ménagement, ni respect, ni crainte, ni bienséance; je suis cynique, effronté, violent, intrépide; il n'y a ni honte qui m'arrête, ni danger qui m'effraie : hors le seul objet qui m'occupe, l'univers n'est plus rien pour moi.
Rousseau, les Confessions, I.
4 Cette violence, cette impétuosité des désirs, il ne nous semble point tant qu'elle soit en nous, mais plutôt en l'objet même de nos désirs et qu'elle en constitue l'attrait.
Gide, Journal, 8 déc. 1929.
5 Le ton des lettres qu'elle écrira plus tard à Benjamin révèle sa nature ardente, qui correspond si pleinement à l'impétuosité d'Ellénore, et fait en même temps comprendre qu'elle ait été assez portée aux coups de tête.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 231.
CONTR. Calme, mollesse, nonchalance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • impetuosité — Impetuosité. s. f. Violence, effort de ce qui est impetueux. L Impetuosité des flots, du vent, de la tempeste. l impetuosité de cet homme, de cet esprit. l impetuosité des François. moderer, arrester l impetuosité d un cheval. resister à l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • impetuosité — Impetuosité, Violentia, Impetus. L impetuosité de fortune, Fluctus fortunae …   Thresor de la langue françoyse

  • impétuosité — (in pé tu ô zi té) s. f. 1°   Qualité de ce qui est impétueux. L impétuosité des flots, du vent, de la tempête. •   Connaissons que tant de parties [du corps], où nous ne voyons qu une impétuosité aveugle, ne pourraient pas concourir à cette fin… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • IMPÉTUOSITÉ — s. f. Action, qualité de ce qui est impétueux. L impétuosité des flots, du vent, de la tempête. L impétuosité d un torrent. L impétuosité de la course d un cheval Un oiseau qui fond avec impétuosité sur sa proie. Soutenir l impétuosité d une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • IMPÉTUOSITÉ — n. f. Caractère de ce qui est impétueux. L’impétuosité des flots, du vent, de la tempête. L’impétuosité d’un torrent. Un oiseau qui fond avec impétuosité sur sa proie. Soutenir l’impétuosité d’une attaque. Une source qui jaillit avec impétuosité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • impétuosité — nf. => Force, Violence. A1) impétuosité, fougue, violence, (d un torrent, du vent) : feûrsa / e <force> nf. (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ardeur — [ ardɶr ] n. f. • 1130; lat. ardor 1 ♦ Chaleur vive. Ardeur du soleil. Littér. Les ardeurs de l été. 2 ♦ Fig. Énergie pleine de vivacité. ⇒ activité, force, vie, vigueur, vitalité. Ardeur juvénile. ♢ (Dans l action) Ardeur au travail. Son ardeur… …   Encyclopédie Universelle

  • fougue — 1. fougue [ fug ] n. f. • 1580; it. foga « fuite précipitée »; lat. fuga → fugue ♦ Ardeur impétueuse. ⇒ 1. élan, emportement, entrain, 1. feu, impétuosité. Avec la fougue de la jeunesse. Agir, parler avec fougue. Elle a introduit à l Opéra « la… …   Encyclopédie Universelle

  • fureur — [ fyrɶr ] n. f. • Xe; lat. furor 1 ♦ Littér. Folie poussant à des actes de violence. Délire inspiré. ⇒ enthousiasme, exaltation, inspiration, possession, transport. Fureur poétique, prophétique. 2 ♦ Passion sans mesure, créant un état voisin de… …   Encyclopédie Universelle

  • furie — [ fyri ] n. f. • XIVe; fuire XIIe; lat. furia → fureur 1 ♦ Myth. rom. Chacune des trois divinités infernales (Alecto, Mégère, Tisiphone) chargées d exercer sur les criminels la vengeance divine. ♢ Fig. (1559) Femme donnant libre cours à sa colère …   Encyclopédie Universelle